Questions BrĂ»lantes đŸ”„â€Š Parlons sexe et douleurs!

HolĂ  les filles!

Je suis Sara et je rejoins la team du Wellnest pour devenir (je l’espĂšre) votre (meilleure) copine cul.ottĂ©e. 🍑 

Je vous propose toutes les deux semaines une chronique cul/love qui répondra à vos questions ou réagira à vos témoignages sur le thÚme de votre choix.

Alors, j’me prĂ©sente! J’ai toujours Ă©tĂ© la pote vers qui on se tournait quand il fallait parler cul et love, et j’ai toujours Ă©tĂ© celle qui posait les questions parfois touchy.

D’ailleurs, on a toujours pu parler sexe chez moi! Alors j’en ai fait mon taf. J’ai crĂ©Ă© un mĂ©dia : Nicole (du coup maintenant je m’appelle Sara de Nicole, votĂ© Ă  l’unanimitĂ© par mes potes) sur Instagram (@saradenicole) et sur un blog (nicolemagazine.be).

Plus rĂ©cemment, j’ai lancĂ© le Club Nicole: c’est la premiĂšre plateforme qui dĂ©construit le cul et repense le love! 

ConcrĂštement, le Club c’est du contenu exclusif (podcasts ou articles), un thĂšme par mois, et une communautĂ© pour Ă©changer et partager. 

Maintenant qu’on se connaĂźt (presque parfaitement, n’hĂ©sitez pas Ă  me contacter en privĂ©!), c’est theeeee moment !

Rentrons dans le vif du sujet : le sexe fait mal, normal? 

J’ai dĂ©cidĂ© pour ce thĂšme de baser la chronique sur un seul tĂ©moignage qui reprend plusieurs questions et sujets Ă  dĂ©cortiquer et qui permet d’aborder plusieurs facettes de la thĂ©matique. 

“Ça m’arrive de temps en temps (plus avec certains partenaires que d’autres d’ailleurs) d’avoir des irritations avec la pĂ©nĂ©tration. Souvent, je sens quand ça commence Ă  chauffer et ĂȘtre moins agrĂ©able. La plupart du temps, je demande gentiment Ă  mon partenaire d’accĂ©lĂ©rer la chose pour qu’il atteigne l’orgasme et que la pĂ©nĂ©tration s’arrĂȘte. C’est hyper difficile pour moi de demander un retrait avant qu’il atteigne sa jouissance, comme si ça casserait l’ambiance ou que les autres pratiques pour amener le septiĂšme ciel Ă©taient “infĂ©rieures”… Comment se dĂ©tacher de cette injonction de l’orgasme masculin en pĂ©nĂ©tration? Et puis, si nous sommes irritĂ©es, qu’est-ce qui apaise le mieux? J’ai l’impression que les crĂšmes et autres peuvent parfois empirer les choses … merci!”

Irritations avec la pénétration

Avant toute chose quand il y a des douleurs, plus ou moins superficielles, il faut en parler Ă  son·sa gynĂ©! Les douleurs lors des rapports, avec ou sans pĂ©nĂ©tration, ce n’est JAMAIS normal. Il y a toujours des causes, plus ou moins importantes, plus ou moins traitables, mais ce n’est jamais normal d’avoir mal. On a toujours banalisĂ© le fait que les femmes ont vite mal (d’ailleurs je ne sais pas vous mais la premiĂšre chose qu’on m’a dit sur le sexe c’est « la premiĂšre fois, ça fait mal », super, on est ravies..). On grandit aprĂšs avec l’idĂ©e que c’est normal d’avoir mal, mĂȘme un petit peu. C’est faux. Donc commencer par en parler au gynĂ©, les causes peuvent ĂȘtre multiples (endomĂ©triose, dyspareunies, sensibilitĂ©, rapport un peu plus brutal), mais le plus important c’est de pouvoir mettre des mots et de savoir ce qu’il se passe. 

Aussi, n’oublie pas que le corps se souvient. Une douleur peut dĂ©clencher un cercle vicieux de douleurs Ă  chaque fois. Si tu t’es fait mal en tombant des escaliers, tu vas faire gaffe Ă  ces escaliers, tu vas dĂ©velopper des comportements de prudence, ou prendre l’ascenseur. C’est pareil pour ton corps, il n’est pas ravi que tu revives la mĂȘme situation qui l’a blessĂ© une fois, il va donc se mettre en mode « protection », et ça ça peut entrainer Ă  nouveau des douleurs. Cercle vicieux.

D’oĂč l’importance de comprendre 🙂

Apaiser les irritations

Je me rĂ©pĂšte mais c’est important: avant toute chose, on en parle au gynĂ© 🙂 Ça peut arriver d’avoir des petites blessures, des inconforts, Ă  nouveau l’important est de savoir le pourquoi. On n’a pas une vue trĂšs claire de ce qu’il se passe en bas (d’ailleurs on n’hĂ©site pas Ă  prendre un miroir pour regarder!). Donc c’est important de savoir ce qu’il se passe, si c’est un blessure superficielle ou pas, ce sont des choses ui peuvent arriver. Pour les irritations superficielles il y a le baume BaĂ»bo qui est vraiment top, (mais pas pour soigner, juste pour apaiser!). 

Je demande Ă  mon partenaire d’accĂ©lĂ©rer pour qu’il orgasme et que la pĂ©nĂ©tration s’arrĂȘte

On a une fausse croyance toujours trĂšs ancrĂ©e: l’homme doit jouir alors que l’orgasme fĂ©minin n’est pas une prioritĂ©. D’ailleurs, trĂšs souvent, le rapport s’arrĂȘte quand l’homme jouit. Ta phrase ici est hyyyper parlante: tu prends sur toi pour que lui finisse alors que ça ne doit pas se passer comme ça. L’idĂ©e c’est de kiffer Ă  deux (ou plus) et si un truc ne te plait pas tu as le droit de le dire et d’arrĂȘter mĂȘme si lui n’a pas joui. Le but d’un rapport sexuel ce n’est pas l’éjaculation par la pĂ©nĂ©tration de l’homme. Ici petit trigger warning parce que tes mots sont forts, ce n’est pas alignĂ© pour toi. Chaque moment du rapport doit ĂȘtre consenti, doit faire kiffer et doit ĂȘtre ok pour toi. 

Difficile de demander un retrait avant que lui jouisse (pratiques inférieures)

On glorifie Ă©normĂ©ment la pĂ©nĂ©tration. C’est la star du rapport, le graal (avec l’éjaculation Ă  la clĂ©!), c’est la seule pratique valide pour un rapport sexuel. Alors je vais dĂ©glinguer ça de suite: faire l’amour, ce n’est pas faire la pĂ©nĂ©tration et il n’y a aucune hiĂ©rarchie des pratiques sexuelles. 

Un autre point, c’est la communication sexuelle, on en parlait dans l’article avec Gabrielle de @hellohedone, c’est important de pouvoir parler de sexualitĂ© avec son partenaire.  

Se dĂ©tacher de cette injonction de l’orgasme masculin en pĂ©nĂ©tration

L’image du mec qui a des besoins sexuels et qui DOIT jouir est fausse, c’est bullshit. Les hommes ne sont pas des animaux qui doivent absolument avoir un rapport, ça c’est un stĂ©rĂ©otype (un peu rĂ©ducteur pour les hommes d’ailleurs!). L’orgasme masculin n’est pas nĂ©cessaire ou plus important que le fĂ©minin. Depuis toujours, on a pensĂ© et vĂ©cu le sexe en fonction de ce qui fait kiffer les hommes. Il a Ă©tĂ© Ă©tudiĂ© et thĂ©orisĂ© par et pour les hommes. C’est pourquoi on place la pĂ©nĂ©tration comme le graal, la star. Et l’éjaculation sur le podium. Et on oublie presque que nous aussi on aimerait bien jouir (helloo clito). Le cul est pensĂ© par l’homme pour l’homme, mais ça c’est fini les filles, on est lĂ  et on ne se tait plus 😀 Un rapport oĂč out le monde kiffe c’est bien mieux. 


Merci à toutes pour votre confiance dans vos témoignages!

J’ai hĂąte des prochaines questions brĂ»lantes,

Plein de love, Sara. â€ŠđŸ‘ ❀ 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :