Questions BrĂ»lantes đŸ”„â€Š Parlons alchimie sexuelle!

HolĂ  les filles!

Je suis Sara et je rejoins la team du Wellnest pour devenir (je l’espĂšre) votre (meilleure) copine cul.ottĂ©e. 🍑 

Je vous propose toutes les deux semaines une chronique cul/love qui répondra à vos questions ou réagira à vos témoignages sur le thÚme de votre choix.

Alors, j’me prĂ©sente! J’ai toujours Ă©tĂ© la pote vers qui on se tournait quand il fallait parler cul et love, et j’ai toujours Ă©tĂ© celle qui posait les questions parfois touchy.

D’ailleurs, on a toujours pu parler sexe chez moi! Alors j’en ai fait mon taf. J’ai crĂ©Ă© un mĂ©dia : Nicole (du coup maintenant je m’appelle Sara de Nicole, votĂ© Ă  l’unanimitĂ© par mes potes) sur Instagram (@saradenicole) et sur un blog (nicolemagazine.be).

Plus rĂ©cemment, j’ai lancĂ© le Club Nicole: c’est un membership mĂ©dia et la premiĂšre plateforme qui dĂ©construit le cul et repense le love! 

ConcrĂštement, le Club c’est du contenu exclusif (podcasts ou articles), un thĂšme par mois, et une communautĂ© pour Ă©changer et partager. 

Maintenant qu’on se connaĂźt (presque parfaitement, n’hĂ©sitez pas Ă  me contacter en privĂ©!), c’est theeeee moment !

Rentrons dans le vif du sujet : comment construire l’alchimie au lit? 

Pour cet article, j’ai proposĂ© Ă  Gabrielle, sexologue et fondatrice de hellohedone de le co-Ă©crire avec moi. Gabrielle accompagne des personnes et des couples vers un Ă©panouissement sexuel global basĂ© sur la communication, l’intimitĂ©, le plaisir et la sensualitĂ©. On vous propose deux angles de vue, des pistes de rĂ©flexion et des conseils concrets.


” Hello Sara, j’avais une petite question Ă  te poser. VoilĂ  mon copain et moi ça fait 8 ans qu’on est ensemble et on a emmĂ©nagĂ© ensemble il y a un an et demi. Tout est au beau fixe entre nous mais voilĂ  nous ne faisons plus beaucoup l’amour. Ce n’est pas quelque chose qui nous gĂȘne, nous avons beaucoup discutĂ© c’est juste que l’envie est moins prĂ©sente. Je me demandais si c’Ă©tait une phase normale Ă  tous les couples ou s’il fallait rĂ©agir Ă  ça en “relançant” la flamme? Merci pour tes conseils. ” 

Je vais diviser la réponse en 3 temps:

D’abord, il n’y a pas de normes en matiĂšre de sexualitĂ©. Pour savoir si c’est un problĂšme ou pas, la rĂ©ponse est en toi et ton partenaire. Est-ce que ça rend malheureux un de vous deux? Si la rĂ©ponse est non, c’est archi ok. C’est important de se rendre compte des (troooop) nombreuses injonctions dans nos sexualitĂ©s. Il faudrait faire l’amour X fois par semaine, et faire X pratiques, et faire ça, mais pas ça
 Tout ça, c’est bullshit. Votre sexualitĂ© vous appartient et vous la construisez ensemble. Chaque couple construit sa complicitĂ©, son langage et sa sexualitĂ©. Ça dĂ©glingue pas mal le fameux « le ciment du couple, c’est le sexe ». Sorryyyyy mais pas du tout. Dans le couple on a le luxe de choisir son ciment (contrairement Ă  la construction d’une maison haha), et si c’est pas le sexe, c’est ok.

Ensuite, forcĂ©ment dans la vie d’une personne et dans la vie d’un couple, il y a des fluctuations. Le dĂ©sir et la libido fluctuent. C’est naturel, tout comme les moments de bonne humeur ou le temps fluctue, c’est la mĂȘme chose avec notre sexualitĂ©. Ce sont des cycles qu’on peut apprendre Ă  accepter et accueillir, ça fait de nous des humains et pas de robots

Dernier point de rĂ©flexion: t’as dĂ©jĂ  entendu parler de la charge sexuelle? C’est justement lĂ -dedans qu’on peut ranger les questions du type « est-ce que je dois relancer la flamme dans ma sexualitĂ©? » et ça, devine quoi, ça repose systĂ©matiquement sur les Ă©paules des femmes. Suffit de regarder les magazines fĂ©minins (ça change petit Ă  petit!). Il y a cette idĂ©e que garder la flamme dans la vie sexuelle d’un couple est une tĂąche naturellement fĂ©minine, qu’il faut acheter de la lingerie en dentelle, prĂ©voir des soirĂ©es bougies, etc pour que la sexualitĂ© du couple se porte bien et que ça repose sur les femmes. Ça renvoie au point un: la sexualitĂ© se construit ensemble et s’entretient aussi Ă  deux. D’ailleurs, je te conseille le livre La Charge Sexuelle de ClĂ©mentine Gallot et Caroline Michel pour se prendre conscience de plusieurs mĂ©canismes du couple.

Le conseil sexo de Gab: Il est tout Ă  fait normal que la sexualitĂ© et l’intimitĂ© Ă©voluent au cours de la vie et de votre relation, il n’y a aucun problĂšme Ă  avoir une vie sexuelle moins active. Le plus important est que vous vous sentiez tous les deux bien et que la communication reste ouverte et honnĂȘte sur le sujet. N’oubliez pas que la sexualitĂ© n’est qu’une part de l’intimitĂ© que vous construisez Ă  deux, et cette intimitĂ© peut prendre la forme que vous souhaitez ! 

” Hello ! Voici ma situation: j’ai toujours Ă©tĂ© plutĂŽt excitĂ©e rapidement et Ă  mouiller du coup rapidement et pas mal. Sauf avec mon mec actuel. Ça fait 8 mois qu’on est ensemble et ça se passe suuuuuper bien. Je n’ai jamais eu une relation de respect mutuel avec de l’amour comme ça. Sauf que je ne mouille pas beaucoup avec lui. Du coup je suis souvent irritĂ©e aprĂšs nos rapports et ce pendant quelques jours. C’est donc douloureux aprĂšs les rapports. Je suis pourtant attirĂ©e par lui et j’aime lui faire l’amour. En gros j’aimerais trouver un moyen de m’exciter physiquement pour que tout aille bien au lit. Si tu as des conseils je les prends avec plaisir. “

La rĂ©ponse pourrait tenir en une phrase: vive le lub’!

Hihi je dĂ©veloppe Ă©videmment! Il y a encore ce tabou ancrĂ© qui nous dit que c’est gĂȘnant d’avoir besoin de lubrifiant pour faire l’amour et que si on en a besoin, on ne mouille pas assez et si on ne mouille pas assez, on est pas assez excitĂ©e par notre partenaire. Le raccourci est faux et porteur de tabous, de culpabilitĂ© et de fausses croyances (qui diraient que si une femme ne mouille pas assez, c’est sa faute parce que: pas assez excitĂ©e donc frigide, je fais un gros raccourci mais je l’entends encore beaucoup trop. Alors que l’excitation se construit Ă  deux aussi 
). Donc on peut commencer par dĂ©dramatiser l’utilisation de lubrifiant lors des rapports! On peut le voir comme un petit jeu en plus, un objet Ă  ajouter Ă  vos moments calienteeee qui peut vous apporter encore plus de plaisir! D’ailleurs, les produits Mylubie sont vraiment tops! 

Ensuite, c’est intĂ©ressant de se demander pourquoi on mouille? En rĂ©alitĂ©, la lubrification vaginale est une rĂ©ponse physique du corps. Mais elle n’est pas toujours en raccord avec l’excitation que tu ressens. Ce n’est en aucun cas une “preuve” de ton niveau d’excitation. Gab t’en parle plus en dĂ©tail juste en-dessous!

Dernier point de rĂ©flexion: le corps retient. Je fais Ă  nouveau un raccourci mais un rapport sans ĂȘtre mouillĂ©e (et sans lub’), c’est pas toujours un rapport trĂšs agrĂ©able, souvent avec des petites (ou plus grosses) douleurs (c’est assez logique, c’est rĂšche, ça ne glisse pas, donc ça fait mal), et des douleurs aussi aprĂšs coup (je te conseille d’ailleurs le baume BaĂ»bo pour les petites gĂȘnes ou douleurs du quotidien! Life saver clairement), et tout ça rend le moment moins fun. Sache que ton corps retient ces douleurs. Donc la fois suivante, il va encore moins mouiller parce qu’il met en place un mĂ©canisme de protection: « la derniĂšre fois, ça faisait mal, donc ça va encore faire mal, donc je ne mouille pas et je suis crispĂ©e ». Et c’est un cercle vicieux (d’ailleurs ça pourrait ĂȘtre un autre sujet de Questions BrĂ»lantes: les douleurs lors des rapports parce que grand dieu on a besoin d’en parler!). Et en forçant, ça empire les choses. Ce n’est JAMAIS normal d’avoir mal. JAMAIS, et ce n’est JAMAIS ok d’accepter d’avoir mal. Autant j’aime mettre des nuances dans la majoritĂ© de mes propos autant pas dans celui-ci hihi.  

Le conseil sexo de Gab: Pour que tu comprennes bien ce qui se passe dans ton corps, il est important que tu connaisses et fasses la diffĂ©rence entre ces 3 notions: l’excitation, la libido et le dĂ©sir. Ce n’est pas tout Ă  fait la mĂȘme chose, mais ce sont toutes des composantes qui interviennent dans la motivation Ă  avoir des relations sexuelles, et ces termes sont souvent confondus les uns avec les autres.

Nous allons commencer par l’excitation dans des termes sexologiques : l’excitation ce sont tous les les phĂ©nomĂšnes physiques visibles et mesurables dans le corps (rythmes cardiaques, frĂ©quence respiratoire, augmentation de la taille du sexe, l’érection du pĂ©nis, lubrification chez la femme) lorsque l’on est exposĂ© Ă  un stimulus sexuel.

Cette excitation est liĂ©e Ă  un apprentissage: on sait qu’une chose/situation/vision est liĂ©e au sexe et donc cela va provoquer quelque chose de mĂ©canique en nous. 

Ensuite il y a la libido. La libido va arriver suite Ă  cette excitation, c’est cette Ă©nergie, cette pulsion qui va nous donner envie d’aller plus loin, c’est ce qu’on appelle l’apprĂ©ciation. “J’apprĂ©cie ce qu’il se passe et mes gestes et mon envie vont dans le sens de mon excitation.”

Le dĂ©sir sexuel c’est notre motivation Ă  avoir des relations sexuelles. La motivation c’est le plaisir que l’on projette Ă  faire quelque chose. Je suis motivĂ©e Ă  faire quelque chose parce que je sais que je vais en retirer du plaisir. Donc le dĂ©sir sexuel, c’est la projection positive du plaisir que je vais prendre de ma relation sexuelle future. 

Lorsqu’il y a une concordance, ces trois Ă©lĂ©ments sont gĂ©nĂ©ralement interdĂ©pendants: la stimulation dĂ©clenche l’excitation → L’excitation est corrĂ©lĂ©e positivement Ă  la montĂ©e du plaisir → Le plaisir ressenti nous donne envie de continuer, de recommencer → et par consĂ©quent le dĂ©sir monte.

Mais il est Ă©galement trĂšs frĂ©quent qu’il y ait une non concordance entre ces 3 Ă©lĂ©ments et que tu ressentes donc du dĂ©sir pour ton partenaire mais que la rĂ©action physiologique ne suive pas ou inversement. 

Tu n’es absolument pas anormale et tu n’as pas Ă  culpabiliser. Utilise du lubrifiant pour Ă©viter les douleurs et ne te force surtout pas. 

” Hello, ça fait 3 ans que je suis avec mon copain. Je dirais que tout roule dans notre entente quotidienne mais au lit, c’est pas foufou et je me rends compte que ça ne l’a jamais vraiment Ă©tĂ©. (…) Je suis perdue sur la façon de procĂ©der car je m’estime comme “entreprenable” mais pas entreprenante. C’est-Ă -dire qu’Ă  priori, je ne suis fermĂ©e Ă  aucune pratique sexuelle, j’ai envie de tester des choses, dans mes fantasmes je suis assez kinky et je n’hĂ©site pas Ă  m’octroyer des plaisirs solitaires, mais en couple, voila, j’ai jamais rĂ©ussi Ă  trouver le “piment” au delĂ  de 3 ans (…) À l’entendre, “je lui suffis”, il n’a pas de grand appĂ©tit sexuel et du coup ma libido tombe avec. J’ai l’impression qu’il fait quand mĂȘme des efforts mais c’est comme si mon corps n’Ă©tait plus vraiment sensible Ă  ses caresses etc alors que c’Ă©tait le cas au dĂ©but. Je ne sais plus comment “rĂ©inventer” le sexe dans mon quotidien et du coup j’ai la flemme. Faut dire, mĂȘme si je suis “kinky” dans mes fantasmes, dans la vraie vie, je n’ai aucun sex-appeal, je me trouve plutĂŽt “cruche” et “goofy” au lit. Autant dans la vraie vie, j’ai une personnalitĂ© affirmĂ©e, autant au lit je vais ĂȘtre silencieuse, et mon copain pareil. J’aimerais trouver des techniques de communication pendant l’acte parce que du coup parfois je me retrouve Ă  rĂ©flĂ©chir sur ce que je dois dire ou faire alors qu’il faut juste profiter. (…) En tout cas je suis de plus en plus frustrĂ©e de l’amour “pĂ©nĂ©tration” oĂč ça s’arrĂȘte quand le mec jouit et n’est plus capable de s’occuper de moi alors que c’est le moment oĂč mon corps sera le plus en Ă©veil. “

Je pense qu’il y a plusieurs choses importantes dans ton tĂ©moignage. D’abord j’ai envie de te dire d’ĂȘtre douce avec toi-mĂȘme. Tu n’es pas “trop ceci” ou “pas assez cela”, tu es toi et c’est archi ok comme ça. Je pense qu’on est beaucoup Ă  ressentir un “dĂ©calage” entre notre façon d’ĂȘtre “dans la vie normale” et dans notre sexualitĂ©. Et en fait quand on y rĂ©flĂ©chit, ça ne devrait pas ĂȘtre un problĂšme. La sexualitĂ© c’est l’intimitĂ© intense, c’est la vulnĂ©rabilitĂ©, ça regroupe beaucoup d’enjeux perso, intimes, bref, ce n’est que mon avis mais le sexe, c’est pas rien! Ajoute Ă  ça le fait qu’il y a une multitude d’injonctions, de tabous, de clichĂ©s, l’influence du porno, le manque d’éducation sexuelle, de connaissance du corps, bref ça ne rend pas le truc simple pour tout le monde. Et en fait, c’est ok. Je pense que c’est aussi des Ă©tapes de notre vie de pouvoir s’approprier pleinement son corps, sa sexualitĂ©, son plaisir, et ce n’est pas une course ou une obligation. 

Ensuite, je te remets un extrait de l’article prĂ©cĂ©dent oĂč j’avais parlĂ© des sex talks.

Comment parler de cul? 

Je t’ai prĂ©parĂ© une liste (archi pas exhaustive) en 3 Ă©tapes de comment aborder les sex talks avec ton mec:

1. LibĂšre toi des tes craintes, mĂȘme si c’est pas innĂ© ou facile de parler de sexe, c’est une discussion comme une autre, d’une partie de votre couple et c’est important d’en parler et surtout : ça peut vous aider Ă  encore plus kiffer! Parler de sexe, c’est comme donner un mode d’emploi sur ton corps et ce que tu aimes, personne ne le sait mieux que toi et personne ne peut le deviner. Verbaliser en essayant quelques principes de communication non-violente: « je ressens ça, j’aime ça »  ça passe toujours mieux que « quand tu fais ça, c’est nul ». L’idĂ©e c’est de construire ensemble une sexualitĂ© Ă©panouissante, safe et bienveillante, pas de se reprocher des choses. Ces discussions peuvent faire partie de votre sexualitĂ© aussi, et pourquoi pas caler un moment dans l’agenda pour les sex talksssss?!

2. Utiliser des livres! Pour ce sujet, je te recommande Ă  10000% Au-delĂ  de la pĂ©nĂ©tration de Martin Page. Il est court, se lit rapidement et offre un angle totalement diffĂ©rent (en plus Ă©crit par un homme) sur la place de la pĂ©nĂ©tration et du plaisir sexuel dans le sexe (dans les couples hĂ©tĂ©ro). Puis il y a Ă©videmment Jouissance club, de JĂŒne Pla! 224 pages qui rĂ©unissent 1001 façons de prendre du plaisir 
 sans pĂ©nĂ©! Hyper ludique et illustrĂ©. 

3. Laisser la place aux ratĂ©s du cul. Oui, ça arrive d’avoir une baise un peu nulle, pas hyper passionnĂ©e. Et tu sais quoi? C’est pas grave! Vous avez voulu tenter sans pĂ©nĂ© mais lui n’était pas trĂšs convaincu? Pas grave, qu’est-ce qui Ă©tait cool, qu’est-ce qui Ă©tait moins? On retient pour la prochaine fois! Le sexe n’est pas innĂ©, prendre et donner du plaisir non plus. Alors on teste et on recommence. Puis c’est toujours drĂŽle d’y repenser plus tard 
 

Et pour finir, it’s time to dĂ©construire le clichĂ© que le rapport sexuel commence quand l’homme a une Ă©rection et se termine quand il jouit. Le schĂ©ma entrĂ©e-plat-dessert (prĂ©liminaires-pĂ©nĂ©tration-Ă©jaculation) est un modĂšle construit sous le prisme du plaisir masculin. Pour les hommes par les hommes. On en parlait dans le dernier article. C’est vraiment un sujet hyper important selon moi (et rĂ©voltant!). Mais quand on sait que le clitoris a fait son apparition dans les manuels scolaires en 2017, ça te donne une idĂ©e de l’importance qu’on donne au plaisir fĂ©minin. CQFD. 

Le conseil sexo de Gab: Dans un premier temps, rĂ©tablir une communication ouverte et honnĂȘte sur ce sujet avec votre copain est important. La communication permet d’éviter les malentendus, les interprĂ©tations et les tensions, et fait Ă©normĂ©ment de bien au couple. Cultiver une culture de communication ouverte et respectueuse dans votre relation vous permet de pouvoir discuter librement de vos besoins et de vos dĂ©sirs sexuels. 

Voici un petit guide pour rétablir le dialogue en douceur :
Choisissez le moment appropriĂ©: discutez de vos besoins et de vos dĂ©sirs lors d’un moment de calme et d’intimitĂ©, lorsque vous ĂȘtes tous les deux dĂ©tendus et ouverts Ă  la communication.
Soyez claire et directe: utilisez des mots simples et directs pour décrire ce que vous aimez et ce que vous ne voulez pas, sans jugement ni critique.
Écoutez attentivement: Assurez-vous de bien comprendre les besoins et les dĂ©sirs de votre partenaire, et donnez-leur le temps de parler de leur point de vue.
Évitez les accusations et les jugements: Évitez de critiquer ou de blĂąmer votre partenaire pour leur comportement sexuel passĂ© ou prĂ©sent.
Soyez patiente: La communication efficace nĂ©cessite du temps et de la patience, alors soyez prĂȘt Ă  persĂ©vĂ©rer dans la rĂ©solution de tout problĂšme ou dĂ©fi.


Hello ✹ je suis Gabrielle Adrian, Sexologue et fondatrice de Hello HĂ©donĂ©. Je propose 3 types d’accompagnement, un accompagnement individuel en sexothĂ©rapie, de la thĂ©rapie de couple et un accompagnement collectif dans le Club HĂ©donĂ©. Avec ces diffĂ©rents accompagnements, je vous aide Ă  renouer avec votre sensualitĂ© et Ă  raviver votre Ă©nergie Ă©rotique au sein de vos relations.

Ma méthode repose sur deux grands piliers :
1.une comprĂ©hension profonde de l’intimitĂ©, la connexion, la sensualitĂ© et l’énergie Ă©rotique au sein de vos relations.
2.le dĂ©veloppement de vos capacitĂ©s Ă  faire vivre les connexions intimes, sensuelles et Ă©rotiques que ce soit avec vous-mĂȘme et/ou avec les personnes avec lesquelles vous partagez ces moments forts.

Les accompagnements vous permettent d’apprendre Ă  vous (re)valoriser dans un contexte intime et sexuel en dĂ©veloppant les points suivants :

Dans le rapport Ă  soi :
-développer un rapport apaisé avec son corps, sa personnalité et son histoire
-poser un regard positif sur soi-mĂȘme dans un contexte sexuel
-ĂȘtre en mesure d’identifier et d’affirmer ses besoins, ses envies, ses prĂ©fĂ©rences et ses limites

Dans le rapport à l’autre :
-apprendre Ă  communiquer ses besoins, ses envies, ses prĂ©fĂ©rences et ses limites Ă  l’autre dans la relation intime
-entretenir une curiositĂ©, une Ă©coute active et une certaine forme de crĂ©ativitĂ© pour continuer Ă  explorer et faire vivre une connexion Ă©rotique avec l’autre.

Merci à toutes pour votre confiance dans vos témoignages!

J’ai hĂąte des prochaines questions brĂ»lantes,

Plein de love, Sara& Gab. 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :