Wellnews 🗞 La COP26 : Too little, (almost) too late ðŸŒŽðŸ¥µ

Hello les Nesties, j’espère que vous allez toutes bien en cette belle journée ensoleillée ! Vous avez du entendre les résultats de la COP dans les médias.. mais j’ai trouvé personnellement les rapports longs comme jaja, boring et surtout : qui n’allaient pas droit au but. Alors j’ai essayé de résumer ici-bas les tenants et aboutissants de cet évènement très important. Bonne lecture! 📖

👎🏼 Bon, bon, bon, c’est clairement pas dingue. La fameuse « Conference of Parties » n°26, repoussée à cause de la pandémie et dans laquelle beaucoup d’espoir a été mis, a tout juste sauvé les apparences. 📢 Les activistes la présentent comme un gros échec, et les diplomates comme un succès. Qu’en est-il? Il y a eu des avancées, mais elles ne sont pas suffisantes. â¤µï¸


LA COP26

🗣️En résumé, la COP c’est un forum de négociations de haut-rang mise en place par l’ONU depuis 1997 (je me demande bien aussi ce qu’on a foutu pendant tout ce temps) pour que les Etats négocient des targets visant à combattre et maintenant, limiter, le changement climatique. C’est beaucoup de diplomatie et de blah blah, oui, mais c’est aussi le seul évènement qui réunisse tous les décideurs clés à un endroit. Vu que le changement climatique est un problème global, le multilatéralisme de la COP est notre seule chance. ⚠️ Toutefois, il s’agit « seulement » d’un forum de négociations. Les actions concrètes se passent dans son sillon. 

🗼La COP26 avait pour objectif principal d’aller plus loin dans les accords faits à Paris à la COP21 : 1️⃣ Limiter l’augmentation de la t° BIEN en-dessous de 2°C, idéalement 1,5°C; 2️⃣ atteindre les émissions de carbone à net-zero (donc différence entre les émissions émises et « absorbées ») d’ici 2050; 3️⃣ mettre sur pied une finance climatique pour les nations les plus vulnérables, qui sont aussi les plus touchées, afin de financer leurs plans de mitigation (réduire les émissions) et d’adaptation (s’adapter au climat changeant). ☹️ Le bilan est clairement décevant, mais pas sans espoir 🌟:
Concrètement, les grands points sont :

❌ Globalement, le but principal est raté. Au rythme actuel des promesses, on atteindra en moyenne 2,4°C avant 2100 selon les scientifiques et les conséquences qui vont avec : voir le dernier rapport du GIEC. Il est encore possible d’atteindre les 1,5°C, si les actions prisent l’année prochaine s’intensifient mais cela ne tient plus qu’à un fil et les efforts demandés sont colossaux. 

🔜 Les objectifs établis vont être revus tous les ans, et pas tous les 5 ans comme prévu initialement = + de pression pour les gouv. qui ne peuvent pas refiler la bombe au gouv. d’après. Les pays admettent que leurs plans d’action ne sont pas assez ambitieux pour respecter les 1,5°C, et seront forcés de faire face à leur propre absurdité. 🤦🏼‍♀️

🤑Finance climatique : 12% de la population est responsable de +50% GES. Promis à la COP21, et pas respecté jusqu’à présent, les $100 milliards/an ont été réengagés pour arriver au total en 2023. Les fonds pour l’adaptation ont doublé par rapport à la COP21, pour atteindre $40b. MAIS Ces financements sont toujours prévus en grande partie sous forme de prêt, pas sous forme de don ; hors ceux qui en ont le plus besoin sont déjà endettés jusqu’au cou. 🏦 Par ailleurs, les financements publiques et privés sont largement insuffisants.

🤝🏽Des accords multilatéraux ont été trouvés, qui sont mitigés malgré les grandes annonces. A noter ici de positif que désormais, les pays qui freinent n’ont pas raison des accords qui sont mis en place malgré eux. Toutefois, il est évident que l’implication des plus gros pollueurs est essentiel :

  • 🌳Déforestation : 141 pays se sont accordés sur la fin de la déforestation d’ici 2030. Parmi eux, les pays qui ont le plus de forêts. Bonne chose, MAIS à la vitesse où ça va, tkt, on a encore le temps de brûler la Terre entière dix fois d’ici 2030.
  • ⚛️Méthane : accord par 100 pays de réduction du méthane par 30% d’ici 2030 MAIS pas signés par les 3 plus grands émetteurs (Chine, Russie, Inde). Aucune contrainte pour l’agro-industrie 🚜🐂, le plus gros émetteur de méthane et responsable de +/- 13% des émissions globales.
  • 🛢️Combustiles fossiles : 40 pays ont accepté d’arrêter (phase out) la production et la consommation de charbon MAIS pas signés par les plus grands émetteurs (Chine – 54%, Inde – 12%, USA – 6%,…)
  • Pour ce qui est des combustibles fossiles en général, des pays clé se sont accordés sur l’arrêt de subsides « inefficaces » ainsi que l’arrêt des financements de projets liés dès 2022 dans le but de diminuer (phase down) leur production et consommation. Ce n’est pas suffisant.❌

⚖️ Loss and Damage : Devoir de réparation/compensation historique des pays riches envers les pays qui ne pourront pas empêcher les conséquences de ces actions, ni s’y adapter (ce sont aussi les plus pauvres) aka climate justice. Gros sujet car il fait référence à la dette historique des pays développés enrichis grace à l’argent des colonies et ce qui en a suivi (investissements étrangers, ingérence économique etc). A part la promesse de futurs pourparlers (blah blah blah indeed), rien n’a abouti à Glasgow. A juste titre, les pays en développement parlent de « trahison ».

👩🏾‍🎓👩‍🏫👷🏼‍♀️Le changement climatique est sexiste : les femmes des pays les plus vulnérables sont particulièrement affectées. De grandes conférences et thématiques, quelques promesses de financement (prêt ou don?) mais rien de très concret. Une transition réussie n’est pas possible en laissant de côté la moitié de l’humanité, au bénéfice de toutes et tous.

LA GEOPOLITIQUE A L’OEUVRE

✔️Ce qu’on dit historiquement de ces grandes assemblées, c’est que généralement les négociations se passent dans les coulisses. De même, beaucoup d’accords sont faits au préalable en bilatéral (de pays à pays) puis présentés à la COP pour profiter d’effet de comm. A la COP26, il y a eu un balai de politiques mais aussi de personnages de la société civile, du privé (cc jeff b. pk t’es là) et du public. Tous ont leur influence, voilà ce qu’on peut en retirer dans les grandes lignes :

🛢️Les compagnies de combustibles fossiles (BP, Exxon, Shell, Chevron, Total,…) étaient la délégation la plus représentée, et de loin *émoji malaisé et fâché et WTF*. Ils ont également envoyé des représentants AU SEIN des délégations nationales pour un balai greenwashing. Ces différents groupes « ad-hoc » (non-nationals), que constituaient aussi les communautés indigènes ou la société civile, ont un rôle de pression (lobbyistes) plus que de négociations. Comme dit plus haut, les négociations se passent souvent en bilatéral puis renégocié au multilatéral, à portes closes. 🤔 Peut-on imaginer dans le futur que toutes ces parties cruciales soient inclues dans les négociations, pour de vrai ? A la COP26, les beaux speechs émouvants (en vrai, il y en a eu des poignants) qui sont passés sur les réseaux étaient surtout utilisés pour la comm.

🇷🇺 🇨🇳 Ni la Russie, ni la Chine n’avaient fait venir leurs chefs d’état. C’est assez symbolique. Ils feront comme ils le voudront, montrant une ouverture limitée au multilatéralisme. Pour la Russie, la fonte des glaces lui permettra de naviguer plus facilement afin, notamment, d’accéder à l’Arctique (et à ses réserves de gaz et de pétrole) ainsi qu’aux mers chaudes pour pouvoir y commercer. Cela ne veut pas dire pour autant que le changement climatique n’a pas de conséquences sur le pays, mais ce n’est pas sa priorité numéro 1️⃣.

🇺🇸🇨🇳Les US et la Chine se sont faits un petit accord climatique perso, alors que leurs tensions étaient initialement perçues comme l’obstacle principal aux pourparlers. Accord peu concret, toutefois. Les deux pays ont à coeur de s’imposer comme les dealers dans ce domaine (kikoo où est 🇪🇺). Leur conclusion : nous pouvons être deux puissances sans pour autant s’affronter. La Chine s’est montrée plus ambitieuse, mais ses objectifs restent flous et lui laissent de la marge de manoeuvre, les rendant peu crédibles. Sa dépendance au charbon et au méthane, sur lesquels son économie-ogre repose, feront encore partie de la transition pendant un petit temps (sauf qu’on a pas le temps lol).

🇮🇳 L’Inde a surpris en promettant un net zero pour 2070. Décidée elle aussi de s’imposer comme puissance incontournable, elle s’est opposée en dernière minute au texte pour l’arrêt de la production de charbon en transformant arrêt en limitation progressive, seulement. Une occasion en or pour les pays du Nord de lui mettre le blâme. A l’image de leader des nations « Non Alignées » qu’elle incarnait pendant la Guerre Froide, l’Inde a voulu montrer très clairement que la lutte contre le changement climatique ne se ferait pas aux dépends de son développement :

⚔️ Et c’est ici la confrontation principale qui oppose deux blocs de nations : les pays en développement accusent les pays développés de les avoir mis dans cette situation, de définir les accords de négociations de A à Z, puis de les accuser de ne pas fournir suffisamment d’efforts alors que ceux-ci n’ont même pas encore eux la chance de se développer. Ici, à nouveau, les révolutions technologiques (d’où l’importance du privé et du public) doivent pouvoir montrer qu’un développement « propre » est possible. Par ailleurs, les Nord accusent les Sud de produire de + en + d’émissions sauf que bcp d’elles sont externalisées ; elles sont liées aux chaines de production mises dans ces pays du Sud aux moindres coûts aux bénéfices des pays du Nord. En résumé, les pays du Nord doivent montrer la voie sinon ils ne seront pas suivis par les pays du Sud.

😰 Voilà, tout ça est décourageant. C’est bien en-dessous de ce qui DOIT être fait. 💡Toutefois, les experts sont unanimes : la pression du public est aujourd’hui plus importante que jamais. Elle permettra d’atteindre de résultats déterminants pour notre futur. Alors, manifestez, votez en conscience, engagez-vous. C’est notre seule chance. ❤️ Pour cela, outre Greta Queen, la société civile est portée par des jeunes activistes inspirantes que je vous invite à suivre : Elizabeth Wathuti, Xiye Bastida, Vanessa Nakate, Anuna De Wever, Annabelle Charlier, Jerome Foster, Luisa Neubauer, Disha Ravi, Leah Thomas etc.


Voilà les filles, c’était de nouveau un gros morceau! J’espère que ça vous a intéressé. Vous pouvez voir tous mes articles sur ma page IG : Pas Demain La Veille. N’hésitez pas à m’y laisser un DM si vous avez des commentaires, suggestions pour de futurs écrits ou des questions.


Bisous, prenez soin de vous! 
Eli ✨

Elisabeth du Parc


Sources: UNFCCC (Glasgow Climate Pact), GIEC, BBC News Podcast, The Guardian, The Economist: To a lesser degree, New Scientist, The Conversation, Bloomberg, Mediapart, Usbek & Rica, World Resource Institute, Climate Outreach

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :